Des tentes pour les réfugiés qui collectent l’eau de pluie et stockent l’énergie solaire : une solution innovante au service des droits des générations actuelles et futures

Source : “L’architecture est-elle une technologie sociale?” – Ref. https://abeerseikaly.com/is-architecture-a-social-technology/

“J’ai une vision des communautés habilitées à développer leur propre bien-être et leur dignité ; inspirant des espaces de vie pratiques en symbiose avec la nature.”

Abeer Seikaly, la penseuse créative qui a conçu le renommé projet social et environnemental “Tisser un foyer”, est une jeune architecte palestinienne de Jordanie travaillant sur l’architecture innovante, le design, les arts et la production culturelle.

Ces tentes pour réfugiés font partie d’un projet en cours depuis 2013, pensé pour proposer des abris aux communautés déplacées tout en protégeant l’environnement. Au travers de son travail, Abeer explore de quelle manière l’architecture peut œuvrer comme un outil ayant un impact social immédiat, offrant aux réfugiés un logement comportant divers équipements de confort dans l’objectif d’une vie digne et moderne.

S’inspirant des conséquences de la guerre civile en Syrie, Abeer a imaginé une solution technologique qui protègerait les droits des générations actuelles et futures, garantissant aux migrants et à leurs familles le droit à un logement digne, produisant des effets transgénérationnels positifs, intégrant par là même les intérêts des générations futures en protégeant l’environnement par une approche d’ingénierie durable.

Selon Abeer, la nature, la tradition et la technologie sont des éléments qui lui semblent perpétuellement liés. C’est pourquoi, au moyen d’un design particulièrement inspiré par la nature, « Tisser un foyer » emploie un textile spécifique structurel constitué de tubes de plastique à haute-résistance, moulés en courbes sinusoïdales pouvant se déployer et se refermer selon les diverses conditions météorologiques, et pouvant aussi se démonter, facilitant la mobilité et le transport. Les tentes peuvent également collecter l’eau de pluie, assurant ainsi les conditions sanitaires de base, et absorbent l’énergie solaire, la convertissant en énergie électrique stockée dans des batteries spécifiques.

Récemment, elle a également lancé un programme collectif nommé “Espaces de rencontres”, qui est une évolution directe du projet de tentes et constitue une expression artistique et collective de sa vision. Par ce biais, elle soulève la question de la pertinence de l’héritage culturel au sein d’une société globalisée, et de la manière dont on peut raviver ces systèmes de savoirs traditionnels afin d’innover et de créer de nouvelles technologies de matériaux.

Aligné avec l’Agenda 2030 de Développement Durable, ce projet vise non seulement à créer une infrastructure innovante et résiliente qui exploite l’énergie renouvelable (répondant aux SDG n°7 et n°9), mais contribue aussi de façon remarquable à d’autres objectifs durables. C’est pourquoi la Chaire Normandie pour la Paix identifie dans le tableau récapitulatif ci-dessous l’apport de ce projet à l’Agenda 2030 :

SDG1  Mettre fin à la pauvreté dans toutes ses formes, partout dans le monde

  • 1.2  Assurer un logement contribuerait à réduire la proportion d’hommes, de femmes et d’enfants vivant dans la pauvreté dans tous ses aspects selon les critères propres à chaque pays.
  • 1.4  Les tentes pour réfugiés contribueraient à veiller à ce que tous les hommes et femmes, en particulier les plus pauvres et vulnérables, aient accès aux services de base, et à la propriété et au contrôle des terres et sur d’autres formes de propriétés.
  • 1.5  Cela contribuerait à bâtir la résilience des populations pauvres et en situation de vulnérabilité, tout en réduisant leur exposition et leur fragilité face aux phénomènes climatiques extrêmes, aux bouleversements et catastrophes d’ordre économique, social et environnemental, qui en l’occurrence exposent les populations en entraînant leurs migrations forcées.

SDG6  Assurer l’accès à l’eau et à l’assainissement pour tous, ainsi que la gestion durable des ressources en eau

  • 6.4  Par la collecte de l’eau de pluie, cela contribuerait à une utilisation efficace des ressources en eau et à la réduction du nombre de personnes souffrant du manque d’accès à l’eau.

SDG 7  Garantir l’accès pour tous à une énergie abordable, fiable, durable et moderne

  • 7.1   Le projet permettrait un accès universel à des services énergétiques abordables, fiables et modernes.
  • 7.3.b.  Il propose une infrastructure et une amélioration de la technologie afin de fournir des énergies durables et modernes pour tous.

SDG 9  Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation

  • 9.1  La technologie employée par le projet «Tisser un foyer » développe une infrastructure de qualité, fiable, durable et résiliente, qui met l’accent sur un accès à coût abordable et équitable.

SDG 10  Réduire les inégalités au sein des pays et d’un pays à l’autre

  • 10.2  Le projet contribuerait à l’autonomie et favoriserait l’intégration des réfugiés et des migrants sans domicile.
  • 10.7 Il peut contribuer à faciliter la migration et la mobilité des populations, en garantissant un logement sûr aux personnes dans le besoin.

SDG 11  Rendre les villes et les établissements humains ouverts à tous, sûrs, résilients et durables

  • 11.1  Les tentes pour réfugiés permettent de garantir un logement convenable, sûr et abordable ainsi que les équipements de base.
  • 11.4  S’inspirant de la nature et du patrimoine culturel, le projet renforce les efforts pour la protection et la sauvegarde du patrimoine naturel et culturel mondial

SDG 16  Promouvoir la constitution de sociétés pacifiques et inclusives servant le développement durable, assurer un accès à la justice pour tous et mettre en place des institutions efficaces, responsables et inclusives à tous les niveaux.

  • 16.1  Le projet peut contribuer à réduire les violences en offrant une solution au phénomène de marginalisation des réfugiés et des migrants, qui nuit à l’intégration et à la cohésion sociale nécessaires à des sociétés paisibles et inclusives.

Un récit assurément inspirant qui mérite d’être mis en lumière, et qui favorise le développement durable au travers de solutions alternatives à des problèmes globaux.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search